Publications > Actualité > COVID 19 : Une première victoire pour UNITE MAG...

COVID 19 : Une première victoire pour UNITE MAGISTRATS

Unité Magistrats 3 avril 2020

COVID 19 : Une première victoire pour UNITE MAGISTRATS - Syndicat Unité Magistrats

 

 

UNITÉ MAGISTRATS apprend avec satisfaction que quelques juridictions commencent à être partiellement dotées en masques et gel hydroalcoolique. Même si ces rares fournitures sont loin de répondre aux besoins de sécurité sanitaires de l’ensemble des magistrats assurant en présentiel l’exécution des PCA, nous voulons y voir le signe avant-coureur d’un changement de politique ministérielle que nous espérons durable.

Nous relevons que la doctrine ministérielle en matière de masques a, sous la pression syndicale, positivement évolué au fil des jours.

Ainsi, la Ministre de la Justice, après avoir affirmé l’inutilité de ce dispositif de protection pour les magistrats et rejeté, lors de l’audioconférence du 23 mars 2020, nos demandes insistantes à cet égard, en a admis le bien fondé la semaine suivante après le dépôt de notre plainte contre x pour mise en danger de la vie d’autrui.

UNITÉ MAGISTRATS déplore, une nouvelle fois, l’absence de dialogue social au Ministère de la Justice et le refus de prendre en considération les propositions constructives avancées par notre organisation.

Une concertation de façade ne pouvait satisfaire UNITÉ MAGISTRATS face à une crise de la gravité du COVID19 et à l’exposition des magistrats à un risque de contamination aux conséquences parfois irréversibles.

Notre action pénale, destinée à contraindre une administration défaillante à prendre ses responsabilités, a, n’en déplaise à certains, porté ses fruits. Il va sans dire que ces premiers résultats ne suffisent pas à solder les errements passés ni à effacer les manquements à venir.

UNITÉ MAGISTRATS fera preuve de la plus grande vigilance quant à l’approvisionnement de toutes les juridictions en moyens de protection. Nous serons particulièrement attentifs aux calendriers de livraisons et aux quantités de masques, gants ou gel hydroalcoolique remis aux magistrats.

Reste la question des tests que nous n’entendons pas abandonner. Nous continuons à réclamer le dépistage immédiat et systématique de l’ensemble des personnels participant en présentiel aux PCA.